Actus

Zoom sur
25/05/2018
Women Bylines : Donner la parole aux femmes dans les médias

En 2017, la Fondation Kering a accueilli la deuxième édition de Women Bylines, une initiative de Chime for Change. Ce projet d’ateliers intensifs a réuni 14 journalistes internationales durant cinq jours. Grâce à leur vision unique, ces femmes ont pu apporter un œil neuf sur des sujets habituellement diffusés dans les médias et partager des histoires pertinentes et inexplorées, qu’elles ont - ou de nombreuses femmes ont - déjà vécu.

Un peu comme dans l’industrie du cinéma, qui est surexposée depuis la naissance du mouvement #MeToo à l’automne 2017, le monde des médias est dominé par des hommes. Selon l’étude menée par le IWMF, deux tiers des postes de reporters sont occupés par des hommes. Les femmes sont-elles, victimes du plafond de verre qui s’installe de manière progressive au cours de leur carrière. Cela se reflète à travers les sujets et la manière dont ils sont traités dans les médias : les Nations unies estiment que seulement 9% de l’ensemble des reportages mettent en avant les enjeux de genres.

C’est pour cette raison que l’initiative Women Bylines est si importante. Ces ateliers permettent aux professionnelles d’échanger sur leur vision du monde et d’ouvrir la discussion, en se focalisant particulièrement sur les violences faites aux femmes. Ce thème est récurrent, de par ses formes complexes mais aussi, le fossé qu’il creuse dans la société et la pression constante qu’il exerce.

Une grande partie des projets qui ont émergé de ces ateliers mettent en lumière la vie de femmes et les différentes formes de violences ou de micros agressions qu’elles subissent au quotidien. Entre questionnement sur le consentement, le cyber-harcèlement ou encore la discrimination, ces projets percutants illustrent une réalité cinglante, rarement mise en avant dans les médias généralistes.

 

Pour en savoir plus sur l’initiative Women Bylines project, cliquez ici (lien en anglais).