Actus

Zoom sur
19/12/2017
"Sauver des vies en mer", un reportage saisissant par Human Rights Watch

Crédit photo : Des secouristes de SOS MEDITERRANEE aident une Somalienne à se hisser de leur bateau gonflable à coque rigide (RHIB) sur l'Aquarius. 11 octobre 2017 ANTHONY JEAN/SOS MEDITERRANEE

 

Depuis bientôt 3 ans, des milliers d’hommes et de femmes traversent la méditerranée en quête d’un avenir meilleur. Ce trajet est la route migratoire la plus meurtrière du monde, selon Human Rights Watch, avec plus de 15 000 décès en mer déclarés depuis 2014. En 2017, près de 3 000 personnes ont disparu ou, ont perdu la vie en essayant de traverser la mer. Cependant, le fait que des milliers de personnes soient prêtes à risquer leur vie témoigne de leur désespoir et leur détermination à fuir la famine, la répression, les violences de pratiques traditionnelles néfastes et les autres difficultés dans leurs pays d’origine.

Judith Sunderland, Directrice adjointe de la Division Europe et Asie Centrale de Human Rights Watch raconte son voyage en octobre dernier à bord de l’Aquarius, navire de l’organisation humanitaire SOS Méditerranée.

« Pendant 10 longues journées début octobre, je me suis demandé si nous ferions le moindre sauvetage. Je ne souhaitais pas que des gens soient en danger, mais je souhaitais que notre navire soit là pour les aider s'il y en avait. Puis l'Aquarius a secouru 606 personnes en 36 heures. »

 

Vous voulez apporter votre pierre à l’édifice en soutenant Human Rights Watch ? Faites un don ici

 

Pour lire la suite de ce reportage saisissant, cliquez ici